Son hypothèse : la pensée a une incidence sur le monde physique.

Le Dr René PEOC’H obtient son doctorat en 1985 grâce à la soutenance de sa thèse… révolutionnaire !


Son expérience scientifique en elle-même


Son hypothèse : la pensée a une incidence sur le monde physique.

Problème : Comment prouver que la pensée a une incidence sur le déroulement d’un événement aléatoire ?

Protocole : Pour répondre à cette question, il élabore un protocole dans lequel il expérimente deux situations :

  • expérience 1 : enregistrer le déplacement d’un robot au déplacement aléatoire (un tychoscope) quand les poussins sont dans la cage et qu’ils ont, au préalable, adopté le robot comme si c’était leur mère (en savoir plus sur la théorie de l’empreinte élaborée par Konrad Lorenz en 1935).
  • expérience 2 : enregistrer le déplacement d’un robot au déplacement aléatoire (le même) quand les poussins sont dans la cage mais qu’ils n’ont que faire du robot. C’est l’expérience témoin.

Résultat : Le résultat est sans appel : le robot se déplace 2.5 fois plus en direction des poussins conditionnés (expérience 1) que vers les poussins non conditionnés (expérience témoin) !

Analyse : Donc le poussin attire à lui le robot !….🙂

Le Dr René PEOC’H obtient son doctorat grâce à cette thèse. Son expérience est incontestable !

Pour les plus curieux d’entre-vous, voici sa thèse : Mise en évidence d’un effet psychophysique chez l’homme et le poussin, sur le tychoscope.

Comme quoi !

 » Plus la science avance,
plus elle ne cesse de démontrer que le hasard n’existe pas !
« 

/

Bien à vous,

André Bencetic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.