Le Placebo, c’est vous … !!!

Comment donner le pouvoir à votre esprit …

Par Joe Dispenza

Résumé

Est-il possible de guérir par le seul pouvoir de la pensée – sans faire appel aux médicaments ou à la chirurgie ? En vérité, cela se produit plus souvent que vous ne le croyez. Dans Le placebo, c’est vous ! Le Dr Joe Dispenza nous fait part de nombreux cas, amplement documentés, où des patients sont parvenus à inverser des dysfonctionnements majeurs tels que la dépression, l’arthrite invalidante, la cardiopathie et même les tremblements dus à la maladie de Parkinson en croyant simplement au pouvoir du placebo. L’auteur nous révèle aussi comment certaines personnes sont tombées malades et sont même décédées, victimes d’un diagnostic erroné de maladie mortelle. Joe Dispenza pose la question suivante : « Est-il possible d’enseigner les principes du placebo afin de provoquer, sans recourir à une quelconque substance extérieure, des changements internes comparables qui affecteront la santé d’une personne et ultimement sa survie ? » Il présente ensuite les preuves scientifiques (incluant des scintigraphies cérébrales en couleurs) d’étonnantes guérisons constatées. Ce livre s’achève sur des méditations pratiques destinées à transformer ces croyances et ces perceptions qui nous handicapent – ce qui constitue la première étape de la guérison. Le placebo, c’est vous ! s’appuie sur les dernières recherches dans les domaines de la biologie, des neurosciences, de la psychologie, de l’hypnose, du conditionnement comportemental et de la physique quantique pour démystifier le fonctionnement de l’effet placebo… et nous convaincre que ce qui semble, à première vue, impossible peut se réaliser.

À propos de l’auteur

Auteur de « Rompre avec soi-même » et de « Faites évoluer votre cerveau », Joe Dispenza a la passion d’enseigner aux autres comment utiliser les découvertes les plus récentes dans le domaine des neurosciences et de la physique quantique pour reprogrammer leur cerveau, guérir d’une maladie et mener une vie plus épanouie. Joe Dispenza, qui fut l’un des experts invités à participer au documentaire « Que sait-on vraiment de la réalité ? », anime des ateliers et donne des conférences aux quatre coins du monde. Il a également conçu un programme destiné aux entreprises, leur proposant son modèle de transformation.

(2/2) Guérir son corps & être en pleine santé – Dr Joe Dispenza

107 278 vues 2 nov. 2020

La Télé de Lilou Macé

La Télé de Lilou Macé

233 k abonnés

À l’âge de 24 ans, Joe Dispenza participe à un triathlon à Palm Springs aux Etats-Unis. En pleine course, alors qu’il négociait un virage à vélo, il percute une voiture. L’ accident est brutal : 6 vertèbres de brisées et une moelle épinière touchée. Ne souhaitant pas être opéré, il décide de contacter l’intelligence de son corps et de le guérir en le visualisant en pleine santé. Dr Joe Dispenza, dans cette 2ème partie d’interview, partage ses secrets pour guérir son corps et être en pleine santé. Interview Lilou Macé.

Traduction Anne-Laure Gex. Pour visionner la première partie de cette interview cliquez ici : https://youtu.be/QWnOtt3oIgM

Lien en Version Originale :

Part 1 https://www.youtube.com/watch?v=zfHMB…

Part 2 https://www.youtube.com/watch?v=biW9P…

Livres du Dr Joe Dispenza

Vous êtes le Placebo : https://www.lalibrairiedelilou.com/pr…

Devenir super conscient : https://www.lalibrairiedelilou.com/pr…

Pack CDs de méditation : https://www.lalibrairiedelilou.com/pr…

(1/2) La Loi d’Attraction et la création en 5D – Dr Joe Dispenza

354 806 vues 23 oct. 2020

Interview réalisée à Munich avec le Dr Joe Dispenza sur le sujet de la mise en pratique de la loi d’attraction. Interview exclusive traduite. Voix Off : Traduite de l’anglais par Anne-Laure Gex.

Version originale en anglais: https://www.youtube.com/watch?v=zfHMB…

🎁 J’ai finis de lire la 1ere partie du livre de Stephanie Brillant …

L’Incroyable Pouvoir du Souffle


Editions Actes Sud
Date de Parution : 20 janvier 2021

Un guide remarquablement complet
Claude Vincent – LES ECHOS

Un livre passionnant
Lilou Macé

Un livre que j’encourage les auditeurs à se procurer.
Flavie Flament – RTL

Voici ce qu’elle écrit au sujet de son livre :

Découvrir le super pouvoir du souffle a changé ma perception du monde!

Pour écrire mon livre L’Incroyable pouvoir du souffle (Actes Sud) et réaliser mon film Take a Breath, j’ai parcouru le monde et rencontré les meilleurs spécialistes du souffle toutes disciplines confondues.

Ce que j’ai découvert m’a coupé le souffle. Des asthmatiques sans asthme, des anxieux devenus paisibles, des enfants hyperactifs concentrés, des malades ayant retrouvé la santé, des victimes de stress post-traumatiques qui reprenaient goût à la vie, des addicts devenus sobres, des athlètes ayant décuplé leur performance, … Il m’est alors apparu comme une évidence de propager cette connaissance pour aider chacun d’entre nous à reconnecter avec une ressource infinie.

Bienvenue à l’Académie du Souffle !

https://www.academiedusouffle.com/

Stephanie Brillant – La fondatrice.

Vous pouvez trouver le livre au site suivant :

https://frenchpdf.com/lincroyable-pouvoir-du-souffle-pdf-de-stephanie-brillant/download

Bonne Lecture

André Bencetic

Extraits du livre :

L’INCROYABLE POUVOIR DU SOUFFLE


Des asthmatiques qui se passent de Ventoline en quelques semaines, des
dépressifs qui disent adieu aux antidépresseurs, des enfants hyperactifs qui
réussissent à se concentrer sans mal, des victimes de douleurs chroniques qui
retrouvent une vie normale, des insomniaques qui recouvrent le sommeil, des
coureurs qui parcourent 250 kilomètres sans le moindre essoufflement, et tout cela
grâce à des exercices de respiration.


Études scientifiques, essais cliniques et expériences pratiques prouvent
aujourd’hui que le souffle est un véritable super-pouvoir dont nous disposons tous,
capable de transformer notre santé, de renforcer notre système immunitaire,
d’améliorer nos capacités mentales et physiques.


Nous n’en sommes pas conscients, pourtant la plupart d’entre nous respirons
mal, souvent trop, ce qui provoque de nombreux maux. Restaurer une respiration
correcte peut changer le cours de notre vie sur tous les plans : physique, mental,
social et spirituel.


Que votre santé soit fragile ou que vous soyez un athlète de haut niveau, ce
guide pratique vous aidera à découvrir comment devenir une meilleure version de
vous-même, à favoriser votre bien-être, à trouver l’équilibre physique et mental, à
améliorer vos performances, votre concentration et à vous ouvrir à la spiritualité.
Journaliste, réalisatrice, présentatrice de télévision, productrice et conférencière,
Stéphanie Brillant articule son travail autour des liens entre les neurosciences, la
vie quotidienne et la spiritualité. En 2018, son film Le Cerveau des enfants connaît
un grand succès et se voit sélectionné pour la semaine du Cinéma positif au
Festival de Cannes 2019.

Elle est également l’autrice du Guide du cerveau pour parents éclairés (Actes Sud, 2019).

[…]

L’éloquence


Les qualités d’orateur sont grandement déterminées par le souffle.
Un discours sans variation, morne, dit sur une voix monocorde,
n’emportera personne. Ce sont les variations de rythme, d’intensité,
de volume, qui vont donner de la substance à la parole, au discours,
propager une émotion.


Et qu’est-ce qui détermine cela ? La respiration. Les pauses, les
reprises de souffle, les respirations suspendues portant des phrases
qui n’en finissent pas et qui viennent traduire que vraiment on était
au bout du bout. Quand on raconte une histoire, la narration se fait
autant par le souffle que par les mots.


Valérie Gabail a un outil qu’elle appelle les 4P.

“ Power – Pitch – Pace – Pause ”.


Power : c’est la régulation du son, votre voix est plus ou moins forte.
Pitch : c’est la modulation.
Pace : le rythme, la variété.
Pause : le silence.


Ces quatre éléments sont conditionnés par le souffle. Ainsi
lorsque vous travaillez votre élocution, que vous avez une
présentation orale à effectuer, et que vous voulez qu’elle soit
véritablement entraînante, assurez-vous que vous jouez avec
ces 4P. Prenez soin de parler plus ou moins fort selon votre propos,
plus ou moins vite, de ménager des silences.


La magie du silence


Tristan de Montebello est franco-américain, n’a pas encore 40 ans et
a le dépassement de soi dans le sang. En 2018, il décide de
participer aux championnats du monde d’éloquence. Ça lui prend un
peu comme ça. Rien ne le prédestinait à cela. Son épouse vous
dirait que c’était l’éloquence ou le trapèze. Alors qu’il était un parfait
novice en la matière, il est arrivé en finale. Tristan s’est toujours
passionné pour l’acquisition rapide de compétences. Alors que l’un
de ses amis, Scott Young, est en pleine rédaction de son livre Ultra
Learning dans lequel il théorise les apprentissages accélérés, il lui
demande s’il cherche des cobayes. Cette folle aventure est donc
partie de l’envie de maîtriser une discipline en six mois. Tristan
pensait au piano, on lui souffle de choisir une discipline qui l’aidera
dans son développement professionnel. Lui vient l’idée des
championnats du monde d’éloquence. Les inscriptions sont sur le
point de fermer, il se lance. 30 000 candidats, 140 pays. Il fera partie
des dix derniers en liste.
Au fil de cette aventure le rapport au souffle de Tristan a
complètement changé, il en a découvert la magie. Tristan est
conscient de son souffle depuis longtemps. Par sa pratique des arts
martiaux, l’apprentissage de la technique Wim Hof,

(« je ferai un nouvel article sur cette méthode  » André) il ne se servait
cependant jusque-là de sa respiration que pour se décontracter et
trouver le calme. Lors de ses premières interventions en phase
initiale de la compétition, il retrouvait la quiétude grâce au souffle
avant d’entrer en scène. Il libérait les tensions, par exemple par une
profonde inspiration suivie d’une longue expiration, puis en se
connectant à son souffle, il ralentissait son système, étendait le
temps avant d’entrer dans l’arène. Après avoir remporté les
régionales, il se vit donc qualifié pour la demi-finale. C’est à ce
moment qu’il changea son rapport au souffle et découvrit par
accident que sa respiration pouvait être un atout pendant son
discours et plus seulement pour trouver l’harmonie et se préparer à
le délivrer. En vue de l’éventuelle finale, Tristan devait écrire sa
nouvelle intervention. Sept minutes censées être les meilleures du
monde. Évidemment cette perspective n’avait rien de relaxant pour
celui qui trois mois plus tôt n’avait jamais fait de prise de parole en
public. Chaque jour il se produisait donc dans un club de Los
Angeles devant un public, pour améliorer son exposé. Ce jour-là, il
était totalement sous-préparé, il voulait juste tester quelques idées,
voire une plaisanterie, pour jauger la réaction du public, mais avant
son entrée sur scène, le maître des lieux fit une introduction qui le
déstabilisa totalement. Il annonça que Tristan avait de grandes
chances de se retrouver en finale des championnats du monde
d’éloquence, et que c’était donc un privilège pour le public de
découvrir une présentation de ce calibre. Évidemment Tristan, lui,
savait qu’il n’avait pas encore l’ébauche d’un discours. Seulement
des idées clefs, quelques phrases et une plaisanterie à tester.
Cependant il ne pouvait rien dire. Il avait besoin des retours objectifs
du public, et donc ne pouvait pas les conditionner en leur disant que
c’était un galop d’essai. L’auditoire s’attendait à entendre la meilleure
intervention du monde. Alors Tristan monta sur scène, démarra avec
l’accroche qu’il avait en tête, et puis… rien. Le blanc. L’abîme. Treize
interminables secondes de silence. Et soudain, alors qu’il arpentait
la scène, il trouva le souffle. Il regroupa ses idées, choisit de partir
dans une nouvelle direction. Enfin un mot sortit, la machine était
repartie.
À l’issue de sa présentation, il reçut des commentaires
parfaitement inattendus. Il découvrit notamment que ce silence
interminable avait été perçu comme un acte puissant. Car Tristan
avait maintenu la posture du champion du monde d’éloquence. Il
n’avait pas sourcillé et continué à évoluer sur scène comme s’il était
en parfaite maîtrise de la situation, comme si ce silence était voulu.
À l’intérieur pourtant c’était la panique, mais cela ne se voyait pas à
l’extérieur. Le souffle ! Cette pause a donné un nouveau souffle à la
prestation de Tristan, a augmenté l’attention de la salle, et a poussé
le public à s’en remettre au rythme de l’orateur. Tristan venait de
faire une découverte majeure par sérendipité, grâce à son souffle il
était libre. Libre d’aller là où il n’aurait jamais pensé aller. Désormais
il parle du souffle comme de son super-pouvoir. Il sait qu’il peut
s’arrêter à tout moment et respirer. Et que c’est dans ces moments
de pause que tout est possible.
Tristan est depuis devenu coach en prise de parole et a intégré
ses découvertes à son métier. Il entraîne ses clients au confort dans
le silence, la respiration comme seule action. Personne n’est à l’aise
face au silence, d’autant plus sur scène, c’est pourquoi il est un
excellent moyen de créer l’attention. Quand vous voyez face à vous
un être silencieux à la respiration fluide, votre perception est qu’il est
en totale possession de ses moyens. Celui qui panique n’a pas usé
de son super-pouvoir pour s’extraire du marasme.
L’autre raison pour laquelle Tristan voit le souffle comme un superpouvoir, c’est aussi parce qu’il a appris grâce à lui à lâcher prise. Il
utilise cette respiration comme une remise à zéro, un reset, comme il
dit. Quand ses coachés commencent à expérimenter le silence, leur
réaction première est de s’arrêter, et de reprendre ensuite le fil de
leur pensée exactement là où ils l’avaient arrêté. Tristan les
encourage à s’arrêter, et à repartir ailleurs, à explorer.
Tristan a observé dans sa pratique que beaucoup de personnes
ne font qu’inspirer lorsqu’ils parlent et ne réalisent jamais de cycle
complet de respiration. Ils prennent une inspiration et délivrent leur
message, les mots sortent sur l’expiration, mais ils n’expirent jamais
à blanc.
Symboliquement, dites-vous que si vous faites une pause, un
cycle complet de respiration, vous allez trouver l’inspiration.
Il y a de nombreux réfractaires au silence, pas nécessairement
dans la vie mais dans les conversations, les conférences. Comme
dans leur tête tout va très vite, les mots et les pensées se
bousculent, ils ont besoin de les sortir vite. Souvent l’angoisse de
ceux qui parlent à la vitesse d’un cheval de course au galop est que
le public s’ennuie, ou qu’ils oublient de citer un élément qui serait
pourtant clef pour la compréhension, ils ont besoin de tout dire.
Dans la prise de parole en public, il faut comprendre qu’il y a bien
plus que les mots. La dernière fois que j’ai échangé avec Tristan, il a
usé de nombreux silences. Et des silences plutôt longs. À chaque
question, il semblait comme prendre le temps de considérer la
question sous divers aspects, le regard fixe et présent. De l’extérieur
cela donne véritablement l’impression que la personne face à vous
est sur pause. Et je me suis intéressée à ce qui se passait en moi, le
dialogue intérieur était dense. Au fil de la conversation, cela a
finalement créé une sorte de rythme. Je savais qu’à chaque
question, j’allais avoir dix secondes de silence, et je lâchais prise. Et
puis je me suis aperçue que finalement, ces petits souffles que
Tristan créait permettaient de nous synchroniser. Pour moi qui suis
plutôt dans la rapidité, cela me poussait à attendre. Pour quelqu’un
qui a besoin de temps, cela lui permet de terminer sa pensée. Le
souffle sert dans l’interaction à se connecter à l’autre, et c’est aussi
pour cela que c’est un super-pouvoir. Essayez, lors de votre
prochaine prise de parole. Regardez bien les interlocuteurs dans les
yeux, déplacez-vous en confiance, montrez que tout est normal, et
que vous savez où vous allez. Tout le monde va vouloir vous suivre.
Pour faire progresser ses clients et leur faire toucher du doigt le
monde du silence, Tristan pratique un exercice appelé le chef
d’orchestre, qui est très amusant. Alors que le coaché se lance dans
son exposé, Tristan se place à côté de lui et positionne son bras
tendu devant lui. En faisant osciller son bras de bas en haut Tristan
va indiquer au coaché l’intensité que doit avoir son discours. Plus le
bras monte haut plus l’énergie doit être forte, plus le bras descend
plus l’énergie doit graduellement diminuer. Et si la main touche le
sol, cela signifie silence. Tant que la main est à terre le silence doit
être tenu. Et puis il est possible ensuite de réattaquer doucement, ou
très haut, selon les instructions du coach.
J’ai pratiqué ce jeu avec mes enfants également, c’est très drôle,
car quand on lève le bras les enfants explosent dans une agitation
totale. Nous adultes, nous sommes plus enfermés dans notre
instrument. Les coachés de Tristan que j’ai observés qui se prêtaient
à l’exercice pour la première fois faisaient souvent monter le volume
de la voix, mais rien d’autre. Les enfants, eux, bien plus aisément
sortent de leur corps, laissent l’énergie exploser.
C’est un excellent exercice qui peut s’appliquer à n’importe quel
discours que vous avez à prononcer, car cela vous fait découvrir des
tas de nuances, vous mène sur des chemins nouveaux et surtout
vous permet de prendre possession totale de vos mots. Vous allez
pouvoir vous concentrer sur le souffle de votre discours, pas sur son
sens, et c’est ça qui va lui donner tout son sens ! En effet si le
souffle n’est pas en place, on a beau être le meilleur acteur du
monde, le plus entraîné des orateurs, l’assistance ne retiendra que
le souffle qui trahit. Cela ne signifie pas obligatoirement que les
orateurs ayant la maîtrise de leur souffle convainquent davantage.
Car le souffle en place sans émotion ne transmet rien. Le souffle ne
ment pas quand il s’échappe, mais il peut raconter n’importe quoi
quand on le contrôle avec subtilité. C’est pour cela qu’il est un outil si
puissant. C’est un prédicateur.

[…]

🎁 Vivre mieux dans un monde stressant

Par Stéphanie Bertholon

Résumé

La course à la performance s’applique à tous les domaines de la société, mais elle n’est pas sans conséquences.

  • Les nouvelles technologies, le progrès en général et les changements sociaux permanents ont-ils un effet négatif sur notre équilibre ?
  • Sommes-nous dépendants de ces progrès ?
  • Par quels mécanismes les évolutions de la société nous impactent-ils ?
  • Comment s’adapter à notre environnement sans perdre  notre liberté et notre santé mentale ?

Contraints de nous accommoder, nous sommes conduits à modifier nos comportements. De nouvelles pensées et valeurs s’instaurent et nous donnent l’impression de pouvoir  tout contrôler.

Ce livre propose une analyse de ces nouveaux stress avec des moyens applicables au quotidien pour conserver notre équilibre dans un monde en plein bouleversement.

Stéphanie Bertholon est psychologue clinicienne formée aux thérapies cognitives et comportementales, spécialisée dans la psychologie du stress et la prise en charge de l’anxiété. Elle est cofondatrice du Centre de traitement du stress et de l’anxiété (CTSA : http://stress-et-anxiete.fr), à Lyon. Elle dispense des formations en entreprise et enseigne à l’École des psychologues praticiens et au DIU de TCC à Lyon. Elle est vice-présidente de l’Afforthecc.

La Méthode T.R.E pour se remettre d’un stress extrême

Par David BerceliJean-Michel Gurret (Préface), Yves Wauthier (Préface)

Résumé

Cet ouvrage présente une méthode simple de récupération après un stress intense, qui va vous surprendre. Elle se base sur une observation : les mammifères récupèrent d’une agression en tremblant le temps nécessaire à évacuer toute tension.
Cette méthode novatrice de libération des traumas baptisée T.R.E (Trauma Releasing Exercices), nous l’avons découverte lors d’une conférence internationale à Bruxelles et nous avons été surpris de ressentir un bien-être immédiat accompagné d’une grande sérénité.
Nous encourageons chaque personne à tenter cette expérience très simple sur une période de quelques semaines afin d’en ressentir pleinement les bénéfices. Les personnes exposées régulièrement à des situations difficiles ou témoins de traumatismes, tel le personnel soignant, accumulent jour après jour des tensions sans forcément en prendre conscience. Elles tireront un grand bénéfice des quelques minutes quotidiennes consacrées à la mise en pratique des exercices T.R.E.
Les thérapeutes spécialisés dans le stress post-traumatique trouveront ici un outil efficace pour libérer physiquement le corps de son stress en complément des techniques énergétiques qui, elles, s’adressent prioritairement au cerveau émotionnel.

L’auteur

David Berceli (Ph D) est un expert international de la gestion des stress post-traumatiques. Il a vécu et travaillé pendant plus de 25 ans dans des pays déchirés par la guerre ou frappés par des catastrophes naturelles. Il a élaboré des programmes spéciaux d’aide post-traumatique pour l’armée américaine. Actuellement il enseigne la méthode TRE dans une trentaine